Gainsbourg,vie héroïque

Lorsqu’on est une inconditionnelle (ou presque) de Gainsbourg comme moi, on ne pouvait pas rater le nouveau biopic sur l’homme à la tête de choux du réalisateur Joann Sfar sorti le 20 Janvier 2010.                                                                                               

Entre l’anniversaire de machine, le repas chez machin et la disserte de français, difficile de trouver une date pour aller voir le film tant attendu; et puis finalement le grand jour est arrivé, le jour où j’ai pu, enfin, tenir entre les mains LA place de cinéma.

Les avis sur le film étaient mitigés, beaucoup appréhendaient le fait que le film soit réalisé par Joann Sfar plus connu comme auteur de bandes dessinées que comme réalisateur et qu’il tombe dans le piège du biopic c’est à dire faire un ennuyeux copier-coller de la vie de Gainsbourg. 

Mais c’est tout à fait ce que Sfar réussi à éviter en nous montrant un film d’une grandiose originalité et en retranscrivant la vie du chanteur de manière surprenante en jonglant entre un Gainsbourg à l’âge de 8 ou 9 ans et un Gainsbourg à l’âge adulte.

En effet, c’est l’acteur Eric Elmosnino qui interprète le rôle de notre « fumeur de havanes » sans jamais une seule fois tomber dans la caricature. De plus, la ressemblance entre les deux hommes est frappante, presque troublante. Même taille, même nez mythique, même voix et encore, même charme.

Côté seconds rôles, on y trouve une jolie brochette d’acteurs aussi excellents les uns que les autres tels que la regrettée Lucy Gordon dans le rôle de Jane Birkin, la troublante Laetitia Casta qui interprète avec une étonnante perfection le rôle de Brigitte Bardot ou encore Anna Mougladis, envoûtante dans le rôle de Juliette Gréco.                         

Mais on y voit aussi Sara Forestier (France Gall), Philippe Katerine (Boris Vian), Yolande Moreau (Fréhel) ou encore  Mylène Jampanoï (Bambou).

Seul point faible, certains pourraient trouver étrange la façon dont Joann Sfar représente le Gainsbarre avec une sorte de marionnette accompagnant Elmosnino dans la quasi totalité de ses scènes. Mais n’oublions pas que Sfar est avant tout dessinateur de BD et qu’il a voulu tuer le côté trop classique du biopic en y ajoutant une légère pointe d’originalité, et qu’il, je trouve,réussi avec bravoure !

Maintenant il ne vous reste plus qu’à attendre la sortie du film en DVD si vous n’avez pas eu l’occasion de le voir au cinéma, et surtout n’oubliez pas : SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ !

Publicités

Une Réponse to “Gainsbourg,vie héroïque”

  1. une amie bienveillante Says:

    Y.E.A.H

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :