La rafle

On vous aura prévenu, apportez vos mouchoirs !

Surtout si vous ne voulez pas vous résigner à vous moucher dans la manche de votre innocent voisin de gauche, qui à mon humble avis, n’appréciera guère …

Le film de Roselyne Bosh, sorti le 10 Mars 2010, retrace l’histoire de la Rafle du Vélodrome d’Hiver, la plus grande arrestation massive de juifs réalisée durant la seconde guerre mondiale où des milliers d’hommes et de femmes ont été raflés dans plusieurs pays européens.

C’est avec étonnement que j’ai découvert la critique, loin d’être élogieuse des Inrocks, je cite :  « La Rafle du Vel d’Hiv en imagerie pieuse. Une purge. »

Certains journalistes trouvent au film un manque de sincérité, d’originalité et de la naïveté; pour ma part je ne suis pas d’accord avec leur point de vue, estimant difficile de parler de la Rafle du Vel d’Hiv de manière originale, soyez de mon avis ou non .

Le film commence avant l’arrestation, c’est à dire avant le 16 juillet 1942 où le petit Joseph doit affronter les railleries des passants face à l’étoile jaune cousue sur son blouson. Son père, joué par Gad Elmaleh, qu’on avait plus l’habitude de voir dans des rôles comiques se révèle être un excellent acteur.

Suit ensuite l’impressionnante scène du Vélodrome d’Hiver où des centaines de milliers de juifs sont entassés, mourant de soif et de faim et où il leur est presque impossible de retrouver leurs proches tant l’espace est restreint.

Quand à Mélanie Laurent, elle interprète avec beaucoup de réalité le rôle d’ Annette Morod une infirmière mobilisée pour soigner les raflés et qui, durant tout le film les suivra jusqu’au camp de concentration avec l’aide du médecin joué par Jean Reno.

Quand aux enfants, ils sont émouvants et leur présence dans le film apporte une grande émotion, avant tout dans les bouleversantes scènes de séparation.

Certes, beaucoup d’autres films ont déjà traités sur le thème de la Rafle du Vel d’Hiv’ mais l’avantage de celui là est que, hormis le fait qu’il est très réaliste dans la représentation des scènes ou du Vélodrome d’Hiver, il raconte le parcours des raflés, de la Rafle jusqu’aux camps, et cela a rarement été vu auparavant.

Le seul et unique inconvénient est que, en sortant de la salle, vous n’aurez qu’une envie, celle de vous jeter sur un pot de nutella (ou de confiture lait ! ) pour tout oublier …

Publicités

6 Réponses to “La rafle”

  1. une amie bienveillante Says:

    Mélanie Laurent aurait mérité plus de mots 😉

  2. Clara Says:

    Encore une réussite ma Inès! Que dire de plus, tu es faite pour ça… 🙂
    En revanche, si je peux me permettre je trouve que Gad Elmaleh, n’est pas fait pour ce genre de film, et il ne dégager pas une forte émotions, je trouvais…Mais autrement, Le film, tip top, effectivement, je pense que mon voisin de gauche n’a pas du être très fière de sa manche retrouvé à la fin du film :p hihi
    Des bisous, et vivement le prochain article!!!!! ❤

  3. une amie bienveillante Says:

    Haha 😀 Confiture de l

  4. une amie bienveillante Says:

    * lait ?! QUI ?

  5. une amie bienveillante Says:

    Dommage que ce ne soit pas aussi un blog de critiques musicales, T’aurais pu en faire une sur DAHUMDE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :