Archive for mai 2010

Le Talentueux M. Ripley

13 mai 2010

Le Talentueux M. Ripley, film de 1998 d’Anthony Minghella.

Tout commence à New York, lorsque Tom Ripley (Matt Damon) emprunte à l’un des pianistes qu’il remplace lors d’un concert, la veste sur laquelle est cousu l’emblème de la prestigieuse université, Princeton. C’est à ce concert où il rencontre Hubert Greenleaf, riche constructeur de bateaux, qu’il va commencer à mentir, en prétendant avoir été à Princeton en même temps que le fils de ce dernier.   

Pris de sympathie pour Tom, Mr Greenleaf le charge, pour la somme de 1000 dollards, d’aller chercher son fils en Italie et de le ramener en Amérique pour qu’il cesse de dilapider sa fortune.

Tom se rend donc en Italie et fait la connaissance du fils de Mr Greenleaf, Dickie (Jude Law) et de sa petite amie, Marge (Gwyneth Paltrow).

Ils deviennent amis, Tom tombe amoureux de Dickie, le tue, et c’est à partir de ce moment qu’il s’engouffre dans une spirale de tromperies et de meurtres. Il se met à lui usurper son identité, en s’habillant comme lui, en se coiffant comme lui, et en allant même jusqu’à copier ses expressions; il excelle dans l’art de l’imitation,du mensonge et de la tricherie, il le dit lui-même à Dickie.

Matt Damon est parfait dans le rôle de l’imposteur, cachant bien son jeu sous sa timidité et ses nombreuses maladresses et les deux personnages principaux se ressemblent tellement qu’on finirait presque par les confondre. Quand à Jude Law, il est si beau qu’on en bave !

Gwyneth Paltrow est attendrissante dans le rôle de la petite amie potiche, prête à suivre son petit ami coureur de jupons jusqu’au bout.

L’intrigue du film est tellement réussie qu’on arrive même à oublier les petits détails tels que le rythme du film assez lent ou les dialogues quelques fois inutiles; mais on reste malgré tout pendu à l’écran et pris de surprise à chaque nouveau meurtre.

On finit par conclure que ce Mr Ripley a décidément beaucoup de talent !

Publicités